• La Planète des Singes de Pierre Boulle (1963)

    La Planète des Singes (1963)

    Roman de Pierre Boulle

    L’auteur:
    «La Planète des Singes» est à l'origine un roman de l’ auteur français Pierre Boulle. Ce dernier est né en 1912 à Avignon. Ingénieur de l'Ecole Supérieure d'Electricité, il part travailler dans la culture d'hévéa en Malaisie puis est mobilisé en Indochine en 1939. Il retourne en Malaisie en 1941 où il rejoint les Forces Françaises Libres (FFL) qui se battent contre l'occupation japonaise. Fait prisonnier, il s'évade en 1944 et est rapatrié en France. Après un nouveau séjour en Malaisie et au Cameroun, il se fixe à Paris et se met à écrire.

    Résumé :
    Une mission d’exploration est expédiée vers un autre système planétaire :  l'étoile Bételgeuse. Le professeur Antelle, son second Arthur Levain et le journaliste Ulysse Mérou, observent à la surface de l'une des planètes des signes de la présence d'une civilisation avancée : routes, agglomérations, super-structures, etc..
    Une fois à la surface, les 3 explorateurs découvrent avec surprise l’espèce dominante : trois espèces simiesques parfaitement bipèdes, doués de la parole, maîtrisant les sciences, possédant une organisation sociale, politique et religieuse. 

    Ils remarquent également l’existence d’une autre espèce bipède dépourvue de fourrure qui ressemble étrangement aux êtres humains. A l’inverse de la Terre, ces humains ne sont guère évolués, et servent d’esclaves, d’animaux de compagnie au mieux et le plus souvent de sujets d’expériences.

    Critique :
    Avec un texte assez court et relativement simple, le lecteur pourrait être en présence d’un roman de SF bien tenu, agréable mais un brin naïf. Il n’en est rien. Pierre Boulle nous pousse à la réflexion sur divers thèmes relativement «universels» :  la hiérarchie sociale, la place et l’imbrication de la religion dans cette organisation, la sexualité et une lointaine contrepartie, la bestialité. Bref, nos différences et nos divergences, avec au final une thématique chère à la SF : l’humanité.

    L’écriture de Boulle sans fioritures, simple (et non simpliste) est efficace. Il nous propose le point de vue d’un observateur extérieur grâce aux positions respectives des hommes et des singes. Effectivement, difficile de s’identifier à l’un ou à l’autre tant nous semblons en être éloignés et cet artifice permet au lecteur de poser sur les protagonistes et cette société un oeil objectif, curieux et intéressé.
    Sans - paradoxalement - en être réellement surpris, sans être finalement réellement étranger à tous ces comportements.

    La chute finale, quant à elle... est ironique ?

     

    « Continuum - Série TVLa Guerre en Science-Fiction »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    ludo l
    Lundi 24 Septembre 2012 à 14:00

    Encore en accord avec vous. Le film et le livre sont des monuments qui devraient être enseigner à l'école!

    Il semble que Boulle soit plus connu aux USA qu'en Europe. Il y a eu La planète des Singes et Le Pont de la Rivière Kwai qui ont obtenu leur petit succès.

    2
    lutin82 Profil de lutin82
    Lundi 24 Septembre 2012 à 17:08

    Rien d'étonnat à cela. Il n'y a qu'à voir les rentrées littéraires... Toujours les même auteurs poussés en avant par les éditeurs et par les médias.

     

    3
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 18:02

    Certe, il y a des incoérances entre le roman et le film. Mais ce qui ma le plus surpris. C'est que les américains, ne ce sont même pas forcer à afficher: 

    Based on the novel: ect ect ect, au générique du début ou de fin.


    Je parle bien sur de la première version réaliser par 
    Franklin J. Schaffner,

    en 1968 avec dans le rôle titre, Charlton Heston

     

    4
    lutin82 Profil de lutin82
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 18:38

    Bonjour,

     

    Une méthode bien rodée outre-Atlantique !! Si l'oeuvre originale n'est pas connue, ils ont tendance à s'en passer. Il n'ya qu'à voir avec Avatar de Cameron qui a pillé l'oeuvre de Poul Anderson sans lui rendre un seul homage.

    Merci de me le signaler, je n'avais même pas remarqué cela.

    5
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 18:46

    J. Cameron et Poul Anderson, j'arrive pas à suivre, c'est inspéré?

    Merci du renseignement, j'était même pas au courant

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    lutin82 Profil de lutin82
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 21:12

    Je confirmais qu'effectivement les américain ont tendance à se passer de préciser "based on...." dans leur film. Pour moi qui suis une fan de Poul Anderson, c'est un "crime", car oui James Cameron a pillé (j'ai pas d'autre mot) l'oeuvre de cet auteur pour son film "Avatar". Il s'est inspiré de 2 nouvelles d'Anderson :

    - la première est "Jupiter et les centaures" qui relate les aventures d'un paraplégique qui s'immerge dans le corps d'un "double" : un centaure bleu....

    - la seconde dont le titre est........Avatar. 

    Fantastique, non?

    Du coup j'ai un peu de mal a apprécié le film.

    7
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 21:43

    C'est quoi deja la 2e nouvelle, j'veut dire. Le nom de la seconde nouvelle?

    Et surtout, quel'est le nom francophone pour cette fameuse nouvelle la 2e.

    8
    lutin82 Profil de lutin82
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 21:47

    Le titre de la seconde nouvelle de P. Anderson dont s'est inspiré Cameron : AVATAR !!!!  

    10
    lutin82 Profil de lutin82
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 22:04

     AH, faut je vérifie si elle a été publiée en France. Je te dis cela demain. Mais, c'est dans un recueil de nouvelles.

    11
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 22:05

    Merci bien de prendre le temps de répondre, très gentil à toi

    Je t'invite à visiter mon blog, pour y accéder clique simplement sur mon nom.

    Ou clique sur le lien suivent: http://histoirespresent.blogspot.ca/

    12
    lutin82 Profil de lutin82
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 22:14

    Je t'en prie. C'est un plaisir. Je m'en occupe demain, mais là il faut que je recherche dans la bibliographie complète de PA.

    J'ai fait un tour sur ton blog... Tu as l'air d'aimer les pâtes ... et Jules Vernes.

    13
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 22:29

    Les pâtes ça, c'est une longue histoire, mais Jules Verne.

    Avec Pierre Boulle c'est l'auteur Français que je préfère.

    S'en oublier toute fois:

    Victor Hugo

    Alexandre Dumas

    Alexandre Dumas Fils

    Charles Baudelaire

    Antoine De Saint-Exupéry

     

    ect ect ect...

     

    14
    lutin82 Profil de lutin82
    Lundi 1er Octobre 2012 à 10:11

    Tu viens de citer une grande partie des auteurs français que j'adore. Bon pour répondre à ta question, j'ai carrément mis un article en ligne, ou il est question d'Avatar.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :